Création d’une SARL

Pour procéder à la création de votre SARL (Société à Responsabilité Limitée) de façon sereine, confiez les aspects juridiques à une équipe qualifiée. Pour un gain de temps considérable et une création sans obstacle, c’est une étape indispensable !

  Créer ma SARL

 

Comment procéder à la création de sa SARL ?

 

  1. Remplissez le formulaire en ligne en quelques minutes

Nos questions vous guident, afin que nos experts puissent comprendre avec simplicité votre projet de création de SARL.

 

  1. Nous gérons pour vous tous les documents et les formalités

Notre équipe disponible et réactive prend en charge votre dossier de façon immédiate.

 

  1. Votre société SARL est créée !

Vous êtes serein sur le plan juridique, et votre SARL est créée dans un délai de 48 à 72 h.

 

  Créer ma SARL

 

Les grands atouts du statut juridique SARL

 

Un statut souple

Pour s’associer avec d’autres personnes afin de monter un projet qui vous ressemble, la SARL est idéale. Grâce à ce statut juridique, vous pouvez créer une entreprise qui compte entre 2 et 100 associés : de quoi donner toutes les chances à votre activité de se développer sans limite.

 

Plusieurs gérants possibles

Ce statut juridique vous permet également d’avoir plusieurs gérants. Si vous êtes deux à vouloir créer une SARL, vous pourrez alors vous associer afin de diriger ensemble votre activité en occupant des rôles de gestions complémentaires.

 

Des apports variés

Lors de la création de votre Sarl, vous avez le choix entre plusieurs types d’apports, ce qui vous offre une grande flexibilité et une liberté intéressante. Vous pouvez tout d’abord réaliser des apports en numéraires, par chèque ou virement, en contrepartie de parts ou d’actions qui vous permettront de profiter d’une réduction d’impôts (sous conditions). Vous pouvez également réaliser des apports en nature en transférant la propriété de biens meubles ou immeubles, tels qu’un local, un fonds de commerce ou encore des machines. L’apport en industrie représente une troisième option : il s’agit pour un associé de mettre à disposition de la société son travail, ses connaissances techniques ou ses services.

 

Un montant de capital libre

Puisqu’avec ce statut, le capital social est fixé librement, vous pouvez vous lancer dans la création de votre SARL sans avoir à faire face à de grosses contraintes financières. Vous pouvez également opter pour un capital variable, afin de faire entrer et sortir des associés de façon souple.

 

Une affiliation au régime de sécurité sociale des indépendants

En optant pour la création d’une SARL, vous profitez de l’affiliation au régime de sécurité sociale des indépendants. En ce sens, vous n’avez pas de formalités à remplir concernant votre paie. Vous n’avez pas de fiche de paie, ni de déclaration à réaliser auprès de l’URSAFF ou de l’organisme de retraite. Une fois par an, vous devez en revanche déclarer le montant des revenus assujettis aux cotisations sociales.

 

En outre, en choisissant le statut SARL, le coût des cotisations au régime de sécurité sociale des indépendants est plus faible qu’au régime général. Des économies intéressantes pour réussir à faire grandir votre activité.

 

Un statut juridique très encadré par la loi

La loi définit un cadre de gestion particulièrement sécurisant et rigoureux pour le statut de SARL. Cela vous permet de bénéficier de règles claires, ce qui diminue nettement les risques de conflits entre les associés et le gérant.

 

Une responsabilité limitée

Enfin, l’un des grands atouts de la création d’une SARL, c’est que comme son nom l’indique, elle offre une responsabilité limitée aux associés. Ainsi, si une SARL contracte 200 000 euros de dettes, mais qu’un associé n’a apporté un capital que de 20 000 euros, il ne sera responsable de la dette que pour ce montant.

 

Pourquoi choisir le cabinet ECAI pour la création de votre SARL ?

 

Des documents de qualité

Dès que le questionnaire en ligne est renseigné, nous générons automatiquement et de façon instantanée vos statuts de SARL et tous les documents nécessaires à l’immatriculation de votre société.

 

Des experts à l’écoute et joignables

Notre équipe de 35 collaborateurs expérimentés prend en charge toutes les formalités de création de votre SARL : en 48h, vous recevez votre extrait K-bis chez vous !

 

  Créer ma SARL

 

Quelques questions autour de la création d’une SARL

 

Comment se gère une SARL ?

La SARL doit être gérée par une ou plusieurs personnes, que l’on appelle les gérants et qui sont obligatoirement des personnes physiques. Ces derniers sont nommés dans les statuts, et ne sont pas nécessairement des associés. Le rôle du gérant est également fixé lors de la rédaction des statuts : il devra prendre en charge la gestion courante de la société. Il ne pourra en revanche pas procéder à une augmentation de capital, à la nomination d’un commissaire aux comptes et ne pourra pas effectuer seul une cession de parts.

 

La prise de décision au sein d’une SARL, quant à elle, se fait lors d’assemblées générales ordinaires ou extraordinaires. Pour procéder au vote, les associés suivent cette règle : ils détiennent un vote par part sociale.

 

Que doit-on intégrer dans les statuts d’une SARL ?

Il s’agit là d’une étape clé dans la création d’une SARL. Les statuts définissent avec précision la façon dont va fonctionner la société, dans les moindres détails :

  • Comment sa gère la prise de décision?
  • Quelles sont les règles d’organisation au sein de la SARL?
  • Quels est le rôle de chacun des associés?
  • Quelles sont les relations entre ces associés ?
  • Comment sont-ils liés à la SARL (quelles parts ont-ils investi ?)
  • Quel est le rôle des tiers dans la société ?

 

Ce sont tant de questions auxquelles la rédaction des statuts devra répondre. Pour qu’ils soient complets, ces derniers doivent contenir certaines mentions obligatoires :

  • La forme juridique (ici, il s’agit d’une SARL)
  • La durée de la société (99 ans au maximum)
  • La dénomination sociale de la société : elle est libre, mais vous devez y faire apparaitre la forme (SARL) et montant du capital
  • Le siège social de la société
  • L’objet social de la société : vous décrirez ici le plus précisément possible l’ensemble des activités qui seront exercées par votre société
  • Le montant du capital social : aucun montant maximum ou minium n’est fixé
  • Le montant des apports en nature, en numéraire ou en industrie
  • La répartition des parts sociales entre les associés
  • La libération des parts sociales
  • Le fonctionnement du collège de gérance
  • Les apports de chacun des associés
  • Le choix des gérants et leurs pouvoirs
  • Les modalités de liquidation de la SARL
  • La répartition des bénéfices et du boni de liquidation
  • Les dates d’ouverture et de clôture de l’exercice social
  • Les modalités de nomination d’un commissaire aux comptes et de son suppléant

 

Attention toutefois : si certaines mentions obligatoires sont omises lors de la rédaction des statuts, la demande d’immatriculation de votre SARL pourra être refusée. En outre, vous pourrez faire l’objet d’actions en régularisation ou en responsabilité. C’est une étape clé, pour laquelle il convient d’être particulièrement rigoureux, exhaustif et précis.

 

Peut-on créer une SARL qui ne compte qu’un associé ?

Oui : lorsqu’elle ne compte qu’un seul associé, la SARL se transforme en EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée). Il s’agit là de l’un des deux types de société envisageable (avec la SASU) pour un entrepreneur qui souhaite créer une société seul.

 

Qu’en est-il de la fiscalité des SARL ?

Par défaut, une SARL est soumise au régime fiscal de l’impôt sur les sociétés (IS). Sans décision contraire des associés, c’est ce régime qui s’appose automatiquement. Calculé sur le bénéfice imposable, il évolue selon ce montant.

  • Si les bénéfices sont inférieurs à 38 120 euros, l’IS sera de 15%.
  • S’ils sont compris entre 38 120 euros et 500 000 euros, l’IS sera de 28%.
  • Si les bénéfices sont supérieurs à 500 000 euros, le taux d’impôt sur les sociétés sera de 31%.

En outre, comme toutes les sociétés commerciales, la SARL est également soumise à la TVA.

 

Est-il intéressant d’opter pour l’impôt sur le revenu ?

Sur décision unanime des associés, il est possible pour la SARL de bénéficier de l’option de l’impôt sur le revenu. Dans ce cas de figure, pour une durée de 5 exercices maximum, les bénéfices sont versés aux associés de façon proportionnelle aux parts détenues.

Cette option peut être choisie après la création de votre SARL, et peut se présenter comme avantageuse au début, lorsque les bénéfices et les revenus sont faibles. Ce choix dépend donc de la situation personnelle dans laquelle se trouve votre SARL !

 

  Créer ma SARL

 

 

Pour plus d’informations sur nos prestations personnalisées, n’hésitez pas à nous contacter.

  Obtenir un devis maintenant !

 

Vous recherchez un expert comptable pour vous aider à vous développer ?